• Qui sommes nous ?

    L’Amicale du Nid considère la prostitution comme une violence et une atteinte à la dignité des personnes ; elle refuse de l’assimiler à une profession. Elle propose aux femmes et aux hommes en danger, ayant connu ou en situation de prostitution, un accompagnement vers des alternatives.
  • Les chiffres mondiaux

    de la prostitution et de la traite
    de 20 millions  à 42 millions  de personnes prostituées dans le monde !  et 2 millions  d’enfants sont exploité-es sexuellement dans le monde !
    Source : rapport ONU 2009
    Source : 
    étude de Grainne Healy, 2003
  • L’être humain n’est pas une marchandise !

    Et pourtant :
    80% de personnes prostituées sont des femmes | 9 sur 10 dépendent de proxénètes | 60 à 120 fois plus de risques de blessures / assassinats | Profits mondiaux > 60 milliards $!
  • L’Amicale du Nid alerte !

    Peut-on tolérer plus longtemps la prostitution et son augmentation ?
    En 1 an notre établissement de paris, a vu une augmentation de 34% du nombre de personnes accueillies, avec des moyens humains inchangés et un même nombre de places d’hébergement. La situation est la même dans tous les établissements de l’association. » Télécharger l'alerte

Le Sénat est-il abolitionniste ?

La proposition de loi de lutte contre le système prostitutionnel, votée à une large majorité par l’Assemblée Nationale en décembre 2013, va être discutée par le Sénat les 30 et 31 mars prochains.

Cette proposition de loi a été construite avec quatre piliers indissociables :

1. le renforcement de la lutte contre le proxénétisme,
2. l’accompagnement des victimes de la prostitution, de la traite des êtres humains et du proxénétisme vers  une insertion socio-professionnelle,
3. la prévention de la prostitution,
4. la pénalisation de l’achat d’un acte sexuel.

La Commission spéciale du Sénat, dans son rapport présenté en juillet 2014 a retiré du texte le quatrième pilier, pourtant indispensable : comment faire de la prévention si la loi n’exprime pas une norme sociale, comment lutter contre l’augmentation de la prostitution sans agir sur la demande ?

 

« La banalisation de la prostitution nous concerne toutes et tous »

Je vous remercie d’ouvrir cet espace de contribution aux citoyen-ne-s, afin d’accueillir des opinions sur l’opportunité de la loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel.

senat

Madame Ana-Luana Stoicea-Deram sociologue et formatrice en politiques sociales et familiales, membre adhérente de l’Amicale du Nid

>> Lire l'article

Où en est la loi de renforcement de la lutte contre le système prostitutionnel ?

Le procès « Carlton » de Lille en ce mois de février 2015 rappelle, s’il en était besoin, quelle violence et quel déni d’égalité entre les femmes et les hommes est la prostitution, un viol tarifé.

Le débat ouvert depuis quelques années sur le fonctionnement et la nature du système prostitutionnel est ainsi illustré par des pratiques d’un milieu composé d’hommes qui ont souvent pour fonction dans notre société, la protection, la justice, la sécurité, l’action politique etc.

 

Violences sexistes au Nigéria

Plus de 200 jeunes femmes enlevées au Nigéria, punies d’avoir voulu accéder à la connaissance, soumises à toutes les violences.

Les survivantes sont vendues sur des marchés aux esclaves, sont les proies des trafiquants de la traite des êtres humains et de la prostitution.

Insupportable ! Intolérable ! Sidérant !

Mais quelle est alors la responsabilité des « clients de la prostitution » ?

Une partie de ces femmes, de ces adolescentes, violées et mises en servitude, vont se retrouver sur les routes de nos pays où des « clients » vont payer 20 ou 30 euros la fellation qu’ils exigeront, le rapport sexuel qu’ils imposeront. Ils seront ainsi complices de ces terroristes qui les leur offrent, sûrs que partout encore des hommes n’ont aucun scrupule et se complaisent dans l’irresponsabilité et leur égocentrisme en achetant l’usage de corps. Pouvons-nous laisser faire ici, en France, et ailleurs ?

Pouvons-nous continuer à accepter la prostitution et ce qu’elle produit, la traite des êtres humains ?

Cette horreur nous montre bien que nous devons pénaliser l’achat de tout acte sexuel. Que nous devons abolir la prostitution comme nos prédécesseurs exigeant le respect des droits humains ont aboli l’esclavage.

 

Spotlight Image

Spotlight Image

Contact

Des questions ? De l'aide?

AMICALE DU NID
Siège social
21, rue du Château d’Eau
75010 Paris
01 44 52 56 40

Contactez nous !Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.