A propos du rapport de la Haute Autorité de Santé

La Haute Autorité de Santé (H.A.S.) vient de publier un rapport sur la santé des personnes prostituées. Le rapport comporte dans son titre le terme « travailleurs du sexe » et son introduction explique que ce terme désignerait les personnes ayant librement « choisi » cette activité, alors que dans toutes les instances internationales, la France, signataire de la Convention de l’ONU de 1949, refuse de faire une distinction entre une prostitution qui serait « libre » et une qui serait  « forcée ».

Ce rapport ne s’interroge absolument pas sur les conséquences sur la santé de la violence intrinsèque de la prostitution, des actes sexuels répétés, imposés par l’argent.

De grands noms de la médecine –dont Xavier Emmanuelli, Axel Kahn et Israël Nissan– ont pourtant souligné, dans une tribune publiée en 2015, que « la prostitution est en soi une atteinte grave à la santé physique et psychologique qu’il faut faire reculer tout en protégeant ses victimes. ».

La prostitution est reconnue en France comme une violence faite aux femmes depuis 2011.

Nous sommes très inquièt-es de cette position de la Haute Autorité, en contradiction totale avec la position abolitionniste de la France depuis 1960, renforcée avec l’adoption le 6 avril dernier de la loi de lutte contre le système prostitutionnel.

Pour aller plus loin :

Mettre fin aux violences faites aux Femmes

 

info 3 Rédaction du livret : " Mettre fin aux violences faites aux Femmes. Ce que nous voulons. "

         L'Amicale du Nid a participé à la rédaction du livret en collaboration avec :

    • Collectif Féministe contre le Viol (CFCV)
    • Collectif National pour les Droits des Femmes
    • Coordination Lesbienne en France
    • Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF)
    • Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA)
    • Féminisme enjeux - Théâtre de l'Opprimé
    • Groupe pour l'Abolition des Mutilations Sexuelles, des Mariages Forcés et autre pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants (Fédération GAMS)
    • Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie
    • Mémoire traumatique et victimologie
    • Réseau pour l'autonomie des femmes immigrées et réfugiées
    • Voix de Femmes - Sos Mariage Forcé            

Le Parisien - 27/02/2015

Une Ministre à la rencontre des prostituéEs

article du parisien visite ministre adn75

Une loi pour abolir la prostitution

Le rapport (Danielle Bousquet-Guy Geoffroy) sur la prostitution de 2011, l’appel « Abolition 2012 » lancé en novembre 2011 par plus de 45 associations, la résolution de décembre 2011 votée à l’unanimité à l’Assemblée nationale, la mobilisation de ministres, de député-es et de sénateurs-trices, la proposition de loi pour « le renforcement de la lutte contre le système prostitutionnel » votée en première lecture à l’Assemblée nationale en décembre 2013, se situent dans la continuité de la position abolitionniste française tout en proposant une rupture dans la façon de considérer le phénomène prostitutionnel.

Tribune libre de Geneviève Duché

Pour la proposition de loi visant à responsabiliser les clients de la prostitution et à renforcer la protection des victimes de la traite des êtres humains

Devant les réactions contre cette proposition de loi parfois si violentes et reflet de tellement d’ignorance sur ce qu’est réellement la prostitution, je souhaite réagir et raisonner.

Après la pénalisation du viol, après la pénalisation des violences faites aux femmes dans le couple, après la reconnaissance du viol dans le mariage, et après combien d’années de lutte ! La prostitution dans ce qu’elle signifie, dans ce qu’elle est et dans ce qu’elle produit sur les personnes prostituées, peut être enfin reconnue comme violence commise par les clients qui sont à l’origine de la prostitution. Deux députés ont le courage de vouloir en finir avec ce véritable fléau, cette atteinte à l’intégrité physique et psychique, cette atteinte à la dignité humaine et à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les critiques et parfois les insultes qui pleuvent sur celles et ceux qui considèrent la prostitution comme une violence et les personnes prostituées comme des victimes des prostitueurs sont le fait de deux groupes.

La prostitution, un système de violence à abolir

info 3 Parution de l'article : " La prostitution, un système de violence à abolir "

de Geneviève Duché, Huayra LLanque, Sabine Reynosa  - Dans la revue Contre Temps n° 26, juillet 2015 aux éditions Syllepse.                    

Position de l'Amicale du Nid sur la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel

 

L'Amicale du Nid soutient cette proposition de loi qui renforce l'engagement abolitionniste de la France et définit une politique globale de lutte contre le système prostitutionnel, en accord avec la politique de la France pour l'égalité entre les femmes et les hommes, pour le respect de la dignité humaine et pour la liberté.

télécharger le texte

 

Union Européenne et prostitution

Une cohésion européenne difficile mais en construction sur la problématique de la prostitution1.

Par Geneviève Duché et Hélène de Rugy.

1Une communication pour la 20ème conférence internationale du réseau PGV (Pays de Visegrad) à Timisoara, Roumanie, septembre 2014, est à l'origine de cet article.

» Télécharger l'article

Plus d'articles...