L'association

L'AMICALE DU NID (AdN)
est une association loi de 1901 fondée en 1946 (J.O. des 13-03 et 21-09-46).

Laïque et indépendante de tout parti politique, l’Amicale du Nid conduit des actions :

  • d’ «aller vers» les personnes prostituées, sur les lieux de prostitution - d’accompagnement global et spécifique vers la sortie de la prostitution et l'insertion sociale,
  • de recherche, de prévention et de formation sur la question de la prostitution,
  • de lutte contre le système prostitutionnel.

Elle défend les droits des femmes et s'inscrit dans le refus de toute forme d'homophobie et de transphobie ainsi que de toute forme de discriminations, de racisme et de sexisme.

Les principes qui guident son action sont les principes républicains suivants :

  • l'égalité entre les femmes et les hommes,
  • le corps humain ne peut être considéré comme un bien, comme une chose ou une marchandise, le corps n'étant pas un instrument,
  • le principe de dignité de la personne humaine qui vise notamment à garantir son intégrité physique et psychologique contre toute atteinte extérieure.

Avec huit établissements (Marseille, Montpellier, Toulouse, Lyon, Grenoble, Paris, Epinay et Colombes) et 200 salarié-es (travailleur-euse-s sociaux-ales, psychologues, sociologues, administratif-ve-s et comptables), l’Amicale du Nid rencontre plus de 5 000 personnes prostituées ou en risque de prostitution chaque année, en accueille et accompagne près de 4 700, en héberge plus de 400 et construit une expertise et des savoirs sur le phénomène prostitutionnel qu’elle théorise et qu’elle transmet pour la prévention des jeunes et la formation des acteur-ice-s politiques et sociaux-ales (formateur-ice-s, éducateur-ice-s, enseignant-e-s, travailleur-euse-s sociaux-ales, policier-e-s et personnels de justice…).



Missions de l'Association

La prostitution est une violence en soi et une atteinte à la dignité des personnes.
Nos engagements et nos orientations ont été construits à partir du refus de considérer la prostitution comme une activité comme une autre, puis dans le cadre de la convention de Genève de 1949 ratifiée par la France en 1960 ce qui va, alors, positionner la France parmi les pays abolitionnistes. Enfin, depuis 2011, dans la lutte pour l'abolition du système prostitutionnel et l'exigence de la prise en compte comme problème social et violence faite aux femmes.

L’Amicale du Nid a pour but :

  • d’aller à la rencontre, d’accueillir et d’accompagner les personnes majeures et mineures en situation actuelle ou passée ou en risque de prostitution,
  • de les accompagner  et construire avec elles des alternatives à leur situation pour permettre leur insertion sociale et professionnelle,
  • de mettre en œuvre des actions de prévention de la prostitution auprès de tous les publics,
  • de conduire des actions d'information, de formation et de recherche pour améliorer la connaissance du phénomène prostitutionnel, la diffuser et parfaire ses capacités à aider les personnes accueillies.

le projet associatif 2012-2017

Adopté par le conseil d'administration les 30 mars et 5 mai 2012 et par l'Assemblée Générale du 8 juin 2012

Les exigences de respect des droits humains ont continué à s'affirmer et particulièrement dans les domaines des discriminations et de l'égalité entre les femmes et les hommes. Le regard sur les violences évolue et se traduit par de meilleures connaissances et prises en compte du phénomène, en particulier pour ce qui concerne les violences faites aux femmes.

>> Télécharger le projet